Giulio CACCINI

Giulio CACCINI
8 octobre 1551 (Tivoli) – 10 décembre 1618 (Florence)

DAFNE
EURIDICE
IO CHE DAL CIEL CADER FAREI LA LUNA
Florence – 2 mai 1589
IL COMBATTIMENTO D’APOLLINE COL SERPENTE
IL RAPIMENTO DI CEFALO

Célèbre chanteur et instrumentiste de la cour des Médicis, auparavant membre de la Camerata Bardi à Florence et un des premiers compositeurs de monodies. Caccini fut surtout connu de son vivant comme ténor très doué s’accompagnant lui-même au luth, au chitarrone, à la viole et à la harpe. Sous l’influence de Bardi, Galilei et Mei, Caccini s’efforça de créer une musique capable à la fois d’émouvoir l’âme et de ravir les sens : il en résulta au milieu des années 1580 le stile recitativo, où “l’on pouvait presque parler en sons”. Il ne publia cependant aucune de ses monodies avant le tournant du siècle. Il rapimento di Cefalo fut représenté dans le cadre des cérémonies du mariage de Marie de Médicis et de Henri IV en octobre 1600, et bien qu’ayant composé une partie de la musique de l’Euridice de Peri (ouvrage qui lui aussi servit aux festivités du mariage), il ne tarda pas à écrire sa propre Euridice.

Caccini était aussi célèbre comme professeur de chant. Il forma des membres de sa famille, connus sous l’appellation globale de ” Il concerto Caccini “, ainsi que le castrat Giovanni Gualberto Magli. Marie de Médicis invita l’ensemble familial à la cour de France durant l’hiver et le printemps 1604-1605. La publication la plus importante de Caccini fut Le nuove musiche (1602) : les madrigaux pour soliste et les chants strophiques qu’on y trouve sont à la fois lyriques et déclamatoires ; l’ornementation (passaggi) et la basse chiffrée sont expliquées dans la préface, considérée comme une des sources majeures de la pratique d’exécution du début du XVIIe siècle. (Guide de la Musique Baroque – Fayard)

Caccini fut marié deux fois, la première avec Lucia, qui chanta et dansa avec Vittoria Archilei dans les intermèdes de la Pellegrina en 1589, la seconde avec Margherita. De la première, il eut trois enfants musiciens : Pompeo (vers 1585 – ?), ténor et scénographe, qui fit carrière à Florence ; Francesca dite la Cecchina, (1587 – 1640), chanteuse, compositrice, luthiste, claveciniste, poète, professeur de chant ; Settimia (1591 – vers 1640), chanteuse et compositrice.

 


Pour en savoir plus :

Jacopo il Zazzerino et Giulio il Romano : rivalité au Palais Pitti – éditorial – janvier 2004

http://fr.wikipedia.org/wiki/Giulio_Caccini

http://olga.bluteau.free.fr/Caccini.htm