L'opéra baroque


Les compositeurs


François Colin (ou Collin) de BLAMONT

22 novembre 1690 (Versailles) - 14 février 1760 (Versailles)

 

LES AMOURS DE ZÉPHIRE ET FLORE

divertissement - représenté le 16 novembre 1739 à Fontainebleau - musique perdue

LES AMOURS DU PRINTEMPS

-

BALLET DU PARNASSE

-

BAZILE ET QUITTERIE

ballet - livret de Greffec - représenté le 7mars 1740 à Versailles - musique perdue

LE CAPRICE D'ERATO OU LES CARACTÈRES DE LA MUSIQUE

-

LES CARACTÈRES DE L'AMOUR

-

CLÉOPÂTRE

voir Les Fêtes grecques et romaines

DIANE PERDUE

musique perdue

ÉGINE

voir Les Fêtes de Thétis

ENDYMION

-

LA FÊTE DE DIANE

opéra-ballet en un acte - livret de Fuzelier - représenté le 9 février 1734, à la suite des Fêtes grecques et romaines.

LES FÊTES DE THÉTIS

-

LES FÊTES GRECQUES ET ROMAINES

-

IDYLLE POUR LA CONVALESCENCE DU ROI

1745 - musique perdue

LE JARDIN DES HESPÉRIDES

ballet - représenté le 27août 1739 à Compiègne - musique perdue

L'IMPROMPTU OU LES FÊTES DU LABYRINTHE

représentée à Versailles en 1736 - musique perdue

JUPITER VAINQUEUR DES TITANS

-

LA NYMPHE DE VERSAILLES

musique perdue

IL PASTOR FIDO

tragédie en cinq actes - musique perdue

LE PRÉSENT DES DIEUX

idylle héroïque - livret de Simon-Joseph Pellegrin - représentée en 1727 - musique perdue

LE RETOUR DES DIEUX SUR LA TERRE

divertissement en un prologue et cinq scènes - livret de Alexander Tannevot - représenté à Versailles, le 11 janvier 1725 - il fut repris par Philidor père aux concerts du Concert Spirituel en 1727

 

Compositeur versaillais de musique de théâtre, anobli par Louis XV en 1750. Blamont, élève de Lalande et protégé par la duchesse du Maine (participant aux « Grandes Nuits de Sceaux »), devint en 1718 surintendant de la musique de la Chambre. A ce titre, il composa des pièces d’occasion et des petits motets de cour et élabora avec Fuzelier le premier ballet héroïque (un sous-genre destiné à éclipser l’opéra-ballet), Les Festes grecques et romaines (1723). Il publia trois livres de cantates dans le style cosmopolite des « goûts réunis » (le premier en 1723, les autres en 1729), avec des symphonies, des airs da capo et des ritournelles concertantes (Circé, du troisième livre, se révéla la plus populaire). Ses motets furent exécutés au Concert-Spirituel, ses cantates et divertissements au Concert-Français. En 1729, il publia une édition posthume de 40 grands motets de Lalande et en 1754 son propre Essai sur les goûts anciens et modernes de la musique française (où il critiqua Jean-Jacques Rousseau). (Guide de la Musique Baroque - Fayard)

 

BLAMONT (François COLIN de), né à Versailles le 22 Novembre 1690, & mort le 14 Février 1760. Surintendant de la Musique du Roi, & Maître de celle de sa Chambre, fut reçu Chevalier de S. Michel le 8 Mai 1751. Il avoit mis en musique, depuis 1723, les Opéra suivans : les Fêtes Grecques & Romaines ; Endimion ; la Fête de Diane; les Caracteres de l'Amour ; les Amours du Printems ; Zephire & Flore ; les Fêtes de Thétis, & Jupiter vainqueur des Titans ; ce dernier conjointement avec M. BURY son neveu. (de Léris)

 

 

 Pour en savoir plus :

 

 

 

Retour à la page d'accueil