La Naissance d’Osiris ou la Fête Pamilie

COMPOSITEUR Jean-Philippe RAMEAU
LIBRETTISTE Louis de Cahusac
ENREGISTREMENT ÉDITION DIRECTION ÉDITEUR NOMBRE LANGUE FICHE DÉTAILLÉE
2005 2006 Hugo Reyne Musiques à la Chabotterie 1 français

 

Ballet allégorique sur un livret de Louis de Cahusac, représenté au château de Fontainebleau, le 12 octobre (*) 1754, pour célébrer la naissance du duc de Berry, futur Louis XVI, intervenue le 23 août 1754.

(*) la partition manuscrite détenue par la BNF indique le 8bre 1754

Distribution : un dessus, une haute-contre, un baryton.

Âgé de 71 ans, Rameau recevait pour la seconde année consécutive une commande pour les spectacles de la Cour à Fontainebleau.

Outre la Naissance d’Osiris, furent représentées l’acte des Incas du Pérou, tiré des Indes Galantes, et Pygmalion.

Le ballet fut très apprécié et redonné le 15 octobre suivant.

Louis de Cahusac s’inspira d’une fable tirée de la mythologie égyptienne selon laquelle une femme de Thèbes, nommée Pamilie, en sortant du temple de Jupiter, entendit une voix qui lui annonçait la naissance d’un héros qui devait faire un jour la félicité de l’Égypte. C’était Osiris qu’elle éleva et qui fut dans les suites un des plus illustres bienfaiteurs de l’humanité. Pour conserver la mémoire de cet évenement, les Égyptiens instituèrent la Fête Pamilie, dans laquelle on avait soin de le retracer (Le Mercure de France).

Le ballet se déroule à Thèbes, devant le temple de Jupiter. Le décor représente le temple, précédé par une avenue bordée de palmiers et de colonnes jumelées portant un entablement orné de caractères égyptiens et sommé d’un sphynx.

La Naissance d’Osiris fut l’occasion pour Rameau d’illustrer l’idée de Cahusac de ballet figuré ou danse en action, notamment lorsque la fête est interrompue par le bruit du tonnerre provoqué par Jupiter, provoquant l’effroi des bergers, puis lors de la remontée de Jupiter dans les cieux, accompagnée d’une pantomime dansée par l’Amour (Mlle Catinon) et une Bergère (Mlle Puvigné). C’est la même année que Louis de Cahusac fit paraître un Traité historique de la danse.

 
Synopsis

Le Temple de Jupiter

Sc. 1 – Le choeur des bergers chante les plaisirs de l’amour et les jeux. les bergers portent leurs présents dans l’intérieur du temple de Jupiter. Un berger raconte comment voulant chanter le retour du printemps, et apercevant la jeune Sylvie, il ne put chanter que l’amour. Pamilie assure que son berger lui restera fidèle.

Le ciel s’obscurcit, les éclairs brillent, le tonnerre gronde et disperse les bergers. Le choeur comprend que Jupiter se manifeste.

Sc. 2 – Le Grand-Prêtre de Jupiter rassure les bergers : Jupiter accepte leurs présents. Une synphonie majestueuse et céleste se mêle aux éclats du tonnerre et le ciel s’éclaire. Le Grand-Prêtre annonce que Jupiter lui-même va s’offrir à leurs yeux.

Sc. 3 – Jupiter descend dans l’éclat de sa gloire, l’Amour est à ses pieds. Un peu plus bas, les Grâces sont groupées autour de lui.

Jupiter se félicite de la paix, que Amour s’emploie à assurer, et de la naissance du héros attendu. Les prêtres rendent hommage à Jupiter et conduisetn à ses pieds les bergers que l’éclat de sa gloire semblait éblouir et rendait timides. Pamilie et les bergers se réjouissent en chantant et dansant. Jupiter remonte, laissant l’Amour pour faire le bonheur de la terre. Amour et les Grâces forment un ballet allégorique avec les bergers et bergères;

Sc. 4 – Divertissement.
Livret disponible sur livretsbaroques.fr