Semiramide riconosciuta (Sémiramide reconnue)

COMPOSITEUR Niccolo JOMMELLI
LIBRETTISTE Pietro Metastasio

 Dramma per musica, en trois actes, sur un livret de Pietro Metastasio (1698 – 1782), représenté au teatro Regio de Turin, le 26 décembre 1741.

Nouvelles versions à Plaisance en 1753, à Madrid en 1753, à Stuttgart en 1762.

La représentation de 1753, à Madrid, fut donnée au teatro del Buon Ritiro, à l’occasion de l’anniversaire de naissance de Ferdinand VI, né le 23 septembre 1713, sous la direction de Farinelli.

Ferdinand VI

La distribution réunissait : la soprano Regina Mingotti (1728 – 1807) (Semiramide) ; la soprano milanaise Teresa Castellini (Tamiri) ; le castrat soprano, originaire de Fossombrone, Filippo Elisi (1720- 1772) (Scitalce) ; Emanuelle Cornacchini (Mirteo) ; le ténor bolognais Domenico Panzacchi (1730 – 1805) (Ircano) ; le castrat soprano, natif d’Arezzo, Giacomo Veroli (Sibari).

Teresa Castellini aux côtés de Métastase et de Farinelli

Domenico Panzacchi

Les décors étaient signés de Antonio Iolli, de Modène.

Le livret fut imprimé par Mojados, en version bilingue, espagnol et italien.
Personnages : Semiramide, reine de Babylone, en habit d’homme, sous le nom de Nino ; Tamiri, princesse royale de Bactriane, éprise de Scitalce ; Scitalce, prince royal d’une partie de l’Inde, ancien amant de Semiramide sous le nom d’Idreno ; Mirteo, prince royal d’Egypte, frère de Semiramide, épris de Tamiri ; Ircano, prince scythe, épris de Tamiri ; Sibari, confident de Scitalce, secrètement épris de Semiramide.
Synopsis

Sémiramis, reine de Babylone, assiste, vêtue en homme et se faisant passer pour son fils Nino, prince nonchalant et efféminé, à la présentation des prétendants à la main de Tamiris, fille du roi des Bactriens, un de ses vassaux. Tamiris doit choisir entre Scitalce, prince des Indes, Mirteo, prince d’Egypte et frère de Sémiramis (qui l’ignore), et Ircanus, prince des Scythes. Tamiris donne sa préférence à Scitalce. Sémiramis reconnaît alors son ancien amant Idrénus. Celui-ci, à la suite de calomnies de son confident Sibari, épris de Sémiramis, avait tenté de la tuer en la jetant dans le Nil, mais elle avait survécu. Sibari est présent lui aussi. Il reconnaît Sémiramis et ourdit de nouvelles machinations pour se débarrasser des prétendants et épouser la reine elle-même. Après toute une série de quiproquos, Sémiramis dévoile sa véritable identité au peuple. Elle justifie la supercherie et se fait acclamer en faisant valoir la supériorité de ses mérites sur ceux de son faible fils. Scitalce obtient le pardon et la main de Sémiramis, tandis que Tamiris épouse Mirteo. L’opéra s’achève sur l’apparition de Jupiter trônant au milieu des divinités de l’Olympe. Iris descend des cieux sur un char tiré par des paons. (Dictionnaire chronologique de l’Opéra – Le Livre de Poche)
Livret : http://www.liberliber.it/biblioteca/m/metastasio/index.htm