Joseph François SALOMON

Joseph François SALOMON
avril 1649 (Toulon) – 5 mars 1732 (Versailles)

 

MÉDÉE ET JASON
THÉONOÉ

 

 

Provençal, joueur de basse de viole, claveciniste de la reine de 1680 à 1684, il fit partie de la musique ordinaire de la chambre du roi jusqu’en 1727. Il avait cinquante-deux ans lorsqu’il aborda la scène lyrique.

“Salomon vint à Paris dans sa jeunesse, et s’y perfectionna dans la Musique, à laquelle il s’étoit appliqué dans son pays. Il fut reçu quelque temps après à la Musique de la Chapelle du Roi pour la basse de Viole, où il fut confondu avec plusieurs Musiciens, dont le principal talent consiste à accompagner la voix et à soutenir des Choeurs de Musique par la justesse dont ils touchent leur Instrument, lorsque tout-à-coup il donna un Opéra de sa composition, qui le fit sortir du milieu de ces Choeurs, et le fit paroître comme un Orphée sur notre Théâtre. Il n’avoit nullement l’air petit Maître et de ces Musiciens, qui vont aux toilettes des Dames et au lever des Seigneurs pour faire valoir leurs ouvrages. Salomon fit répéter son Opéra, et se plaça aux premières représentations dans le parterre de la salle fort incognito : son Opéra réussit, et fut très estimé des meilleurs Connoisseurs : il a pour titre Médée et Jason, Tragédie dont les paroles sont de M. de La Roque ; il fut représenté en 1713. Je ne sçai si ce Musicien a composé quelques autres ouvrages.”

(Évrard Titon du Tillet – 1677 – 1762)