L’Enlèvement d’Adonis

L'Enlèvement d'Adonis - 1757 - partition

COMPOSITEUR Jean-Philippe RAMEAU
LIBRETTISTE Gentil-Bernard

 

Acte de ballet, formant la seconde entrée des Surprises de l’Amour, opéra-ballet commandé à Rameau pour célébrer le traité d’Aix-la-Chapelle, représenté le 27 novembre 1748, en ouverture de la saison du théâtre des Petits Appartements à Versailles, sur le Grand Escalier des Ambassadeurs.

Les Surprises de l’Amour se composaient d’un prologue, le Retour d’Astrée, et de deux entrées, La Lyre enchantée et l’Enlèvement d’Adonis

Mme de Pompadour (Vénus), vêtue de corps et basques d’étoffe bleue en mosaïque d’argent, garnis de réseau argent chenillé de bleu, mante de taffetas peint, garnie de réseau argent chenillé bleu, grand queue d’étoffe bleue à mosaïque argent, garnie de réseau argent chenillé bleu, jupe de taffetas blanc avec grands festons de taffetas peint garni de réseau argent chenillé bleu et enroulements de double réseau argent chenillé bleu, avec rosettes de rubans bleus chenillées d’argent et garnies de franges d’argent, Mme de Marchais (l’Amour), Mme de Brancas (Diane), le duc d’Ayen (Adonis), vêtu d’un habit de taffetas rose, un tonnelet et des manches de moire d’argent peintes en feuilles, une mante de taffetas tigré et une culotte de satin blanc, le vicomte de Rohan (un suivant de Diane), dans la seconde entrée. De petites danseuses étaient travesties en Plaisirs, vêtues de corps et jupes de taffetas blanc tamponnées de gaze d’Italie, garnies et brodées de guirlandes de fleurs artificielles.

 

L’Enlèvement d’Adonis fut conservé lorsque les Surprises de l’Amour fut repris à l’Académie royale de musique le 31 mai 1757, sans le prologue Le Retour d’Astrée, mais avec une troisième entrée : Anacréon (deux dessus, deux hautes-contre, une basse-taille). Au cours des représentations, une nouvelle entrée, Les Sybarites (deux dessus, une haute-contre, une basse) fut ajoutée, provenant d’un acte de ballet de 1753, Sibaris.

La partition de l’Enlèvement d’Adonis fut alors éditée à part.

 

Argument

L’Enlèvement d’Adonis relate la lutte viscérale et légendaire entre Vénus et Diane, thèse et antithèse de l’amour. Erigé en héros velléitaire, le bel Adonis, puceau de corps et d’esprit, crie “en silence” sa vertu inconsciente. Manœuvré par Vénus et Amour, il s’enfuit de l’emprise castratrice de Diane, qui, après une chasse infernale, le capture…