Ballet des Plaisirs

COMPOSITEUR Jean-Baptiste BOËSSET / Louis de MOLLIER / Jean-Baptiste LULLY
LIBRETTISTE Isaac de Bensérade

 

Ballet à vingt-cinq entrées (LWV 2), sur un texte d’Isaac de Bensérade. Lully collabora à la musique (cinq morceaux), avec Louis de Mollier et Jean-Baptiste Boësset (Après avoir été si longtemps attendu, et Jeunes cœurs croyés moi).

Il fut dansé au Louvre, le 4 février 1655, dans une chorégraphie de Pierre Beauchamp, puis repris les 6, 7 et 8 février.

Le Roi y incarna quatre rôles : la Paix, un Égyptien, un Débauché, le Génie de la Danse ; Lully incarna un Satyre, un Débauché, un Égyptien et un Baigneur.

 Les vingt-cinq entrées forment deux parties : les plaisirs de la campagne et les plaisirs de la ville.

1. Les Plaisirs de la Campagne ou les Délices champêtres

La Paix (Le Roi) entre sur un char.

Entrée 1. Six jeunes Bergers.

Entrée 2. Quatre Gentilshommes.

Entrée 3. Bourgeois des hameaux.

Entrée 4. Six Officiers d’armée.

Entrée 5. Le Marié et la Mariée.

Entrée 6. L’Hymen et de la Félicité, et les principaux parents des mariés.  

Tous assistent à la mascarade des délices champêtres.

Danseurs : Duc de Roquelaure (1), comte de Saint-Aignan (2), Vertpré, Le Vacher et Beauchamps. Grand-Maître de l’artillerie (3), comte du Lude (4), marquis de Villequier (5), de Saucourt. Hans, Du Moustier, Lerambert, Geoffroy, de Lorges.

M. de Gontery, M. de Mirepoix (7), Saint-Aignan fils, Raynal, Saint-Fré, Des-Airs. Cabou, Le Comte, Lambert, Dolivet. Marquis de Villeroy, de Rosny, petit Rassan, Grenerin, Bonard, Du Manoir, Geoffroy, Rousseau.

(1) Le marquis, puis duc à brevet, Gaston de Roquelaure, maitre de la garde-robe, réputé pour ses indiscrétions, ses bonnes fortunes, ses étourderies et ses gasconnades.

(2) François Honorat de Beauvilliers (1610 – 1687), duc de Saint-Aignan. Il fut duc et pair de France, premier gentilhomme de la chambre, conseiller du roi, gouverneur de plusieurs provinces.

(3) Charles de La Porte (1602 – 1664), marquis puis duc de la Meilleraye, Grand Maître de l’artillerie en 1632, spécialiste des sièges, réputé pour être un “preneur de villes”.

(4) Henri de Daillon, d’abord comte, puis duc du Lude et pair de France, réputé pour ses galanteries, et son adoration pour Mme de Sévigné. Capitaine et Gouverneur de Saint-Germain, Premier Gentilhomme de la Chambre, il fut en 1669 Grand Maître de l’Artillerie de France. Il mourut en 1675.

(5) Louis-Marie d’Aumont (1631-1704), marquis de Villequier, marié à une fille de Michel Le Tellier, père de Louvois . Premier Gentilhomme de la Chambre du Roi .

(6) Charles-Maximilien-Antoine de Belleforière, marquis de Soyecourt, réputé pour ses galanteries. IL devint Grand Veneur de France.

(7) Jean-Baptiste de Lévis et de Lomagne, marquis de Mirepoix.

Porté en triomphe, Pan sort d’un antre.

Récit de Pan (chanté par le sieur Claude Saint-Elme) : Que ces bois, ces prés et ces plaines, que ces ruisseaux et ces fontaines sont des objets doux et plaisants. mais leur facilité parfaite, qui croyez-vous qui l’ait faite, c’est un Berger de seize ans.

Récit de Pan

Entrée 7. Six de ses Satyres dansent une Gavotte, puis une Sarabande. Air pour les Satyres.

Entrée 8. Céphale suivi de quatre Chasseurs.

Danseurs : Meusnier, Saint-Elme. Bontemps, Prouaire, Barbau, Baptiste, Feron, Des-Airs jeune. Saint-Aignan, Mollier, de Lorge, Beauchamps, Raynal.

Entrée 9. Galate, Léonide, Silvie, Nymphes de l’Astrée.

Entrée 10. ?

Entrée 11. Clidaman et trois Chevaliers de la Cour d’Amadis.

Danseurs : La Chesnaye, Joyeux. M. de Mirepoix, de Gontery, de Broille, Fercour, Saint-Fré, Des-Airs. Comte de Guiche (8), petit Rassan, de Lorges, Le Comte.

(8) Armand de Gramont, comte de Guiche (1638 – 1674), connu pour sa beauté, son grand air, son amabilité, sa passion pour Madame Henriette, passion qui le fit exiler de la cour, et pour le rôle qu’il joua lors du passage du Rhin.

Entrée 12. Dix Égyptiens priés par les Bergers, dansent une grande bouffonnerie avec des tambours de Basques et des castagnettes.

Danseurs : le Roi, duc Damville (9), de Roquelaure, comte de Saint-Aignan, marquis de Genlis, de Mirepoix, Bontemps, Vertpré, Beauchamps, Baptiste.

(9) François Christophe de Lévis Ventadour, mort en 1661 à cinquante-huit ans, d’abord comte de Brion, puis créé duc de Damville (ou d’Amville, ou d’Anville), en 1631, à la mort de Henri II de Montmorency, son oncle maternel, gouverneur du Limousin, capitaine de Fontainebleau, vice-roi de l’Amérique en 1655.

2. Les Divertissements de la Ville

Ouverture

Vénus sur un char fait le récit.

Entrée 1. Six Débauchés sortent du cabaret.

Danseurs : le Roi, Baptiste, Beauchamps. Mollier, Langlois, Le Vacher

Entrée 2. Quatre comédiens français affichent et jouent une Pièce courte et comique.

Entrée 3. Trois comédiens italiens – Trivelin, Scaramouche et Pantalon – représentent à leur tour une Pièce courte et ridicule.

Entrée 4. Un maître à danser enseigne à quatre de ses écoliers comment danser une entrée. Air pour les écoliers.

Entrée 5. Le Génie du Jeu, suivi de Joueurs déterminés. 2e et 3e Airs pour les mesmes.

Danseurs : Comte de Saint-Aignan fils, Montglas, Grenerin, Saint-Fré, Des-Airs. Marquis de Genlis (10). MM. de Mirepoix, de Gontery, Poyanne.

(10) Florimond Bruslart, marquis de Genlis, gouverneur du fort Barant, capitaine-lieutenant des gendarmes du duc d’Anjou, un des courtisans qui reparaissent le plus souvent dans les ballets du roi, un de ceux contre lesquels Benserade a lancé le plus d’épigrammes, toujours les mêmes et toujours variées. Ces épigrammes ont invariablement rapport à la laideur extraordinaire du marquis.

Entrée 6. Un Amoureux vient donner une sérénade à sa Maîtresse.

Sérénade

Sérénade (chantée par Claude Le Gros) : Peut-être dormez vous, adorable inhumaine, cependant que je meurs en vous chantant la peine que j’endure pour vos appâts. Et dans le même temps que pour vous je soupire avec uun autre amant qui vous dit son martyre, peut-être ne dormez-vous pas.

Entrée 7. Six Filous préparent une embuscade.

Danseurs : Hesselin (11), Lerambert, Beaubrun, Bonnard, Armenien, Cabou, Mollier, Beauchamps, de Lorges, Dolivet, Raynal. Marquis d’Aluy, MM. de La Chesnaye, de Joyeux, Fercourt, Degan.

(11) Louis Hesselin (1602 – 1662). Maître de la chambre aux deniers el surintendant des plaisirs du roi, fameux par ses richesses et sa magnificence. Le « splendide sieur » Hesselin mourut d’indigestion en août 1662.

Entrée 8. Un vieillard et sa famille.

Entrée 9. Six Oublieux jouent contre la famille ridicule.

Entrée 10. Un baigneur avec deux de ses garçons ajustent les courtisans pour le bal.

Danseurs : Baptiste, Du Moustier, Lambert, Rousseau, Des-Airs, Geoffroy, Du Manoir, Hans. Duc Damville, comte de Saint-Aignan, MM. Bontemps, Poyanne, Barbeau, Langlois, Brigny, marquis de Villeroy, petit Rassan.

Entrée 11. Le Génie de la Danse (le Roi (12)) vient présider au bal.

Entrée 12. Quatre Suisses gardent les portes

Entrée 13. Dix courtisans parés pour le Bal. 2e air pour les mêmes.

(12) c’est la première fois que le jeune Louis XIV dansait une entrée seul

Danseurs : Cabou, Lambert, Dolivet, Le Comte. Monsieur, duc d’York, Grand-Maître de l’artillerie, comte du Lude, de Vivonne, de Nogent, marquis de Villequier, de Saucour, d’Aluy, Chevalier de Rohan.