Andromède

COMPOSITEUR Marc Antoine CHARPENTIER
LIBRETTISTE Pierre Corneille
DATE DIRECTION EDITEUR NOMBRE LANGUE FICHE DETAILLEE
2002 Gary Cooper Gaudeamus 1 français

Charpentier composa des airs pour quatre voix, choeurs et “simphonies” pour la reprise, le 19 juillet 1682, de la tragédie à machines de Corneille (H 504), au Théâtre de l’Hôtel Guénégaud, sous la conduite du sieur Dufort, ingénieur et machiniste des comédiens du roi. On raconte que le cheval Pégase y était représenté par un véritable cheval.

Pierre Corneille (1606 – 1684) avait reçu la commande d’une pièce permettant de réutiliser les décors et les machines installées pour l’Orfeo de Luigi Rossi, en mars 1647. Il s’était adressé, pour la musique, à d’Assoucy qui lui avait fourni des “airs à quatre parties” et des intermèdes. Andromède avait été jouée par la troupe royale, devant la reine, au Petit Bourbon, en janvier 1650, et avait connu quarante-cinq représentations.

 

Livret disponible sur livretsbaroques.fr