- ROCHES SEDIMENTAIRES -

  Retour page d'accueil 

Anhydrite : voir gypse.

Aragonite : carbonate de calcium (CaCO3), de structure cristalline orthorombique, différente de la calcite. Principal constituant des coquillages, de la perle, de la nacre. Se transforme en calcite à température ordinaire.

Argile : roche sédimentaire à grain fin, contenant au moins 50% de silicate d'alumine, auxquels s'ajoutent d'autres minéraux (quartz, feldspath, calcite, oxydes de fer). Résultent de la décomposition de roches riches en feldspath. Absorbe l'eau et forme une pâte imperméable (terre glaise). Souvent colorée par des oxydes de fer provenant de la décomposition de micas. Variétés : argile grasse ou maigre, bentonite, argile à blocaux, argilite, argilolites, argile de décalcification (dépôt argileux issu de la dissolution du carbonate de chaux , dite "terra rossa"), les ocres jaune et rouge (argile colorée par des oxydes de fer.

Argileuse (roche) : roches sédimentaires à grains fins. Comprend les argiles, la kaolin, les marnes, la bauxite, le loess.

Arkose : roche détritique, composée de débris de quartz et de feldspath, formant un sable grossier qui peut se ressouder et former un "faux granite". Couleur claire.

Bauxite : argile riche en alumine (plus de 40% d'Al2O3), silice et oxyde de fer. Résulte de la décomposition de roches silicatées (syénite, basalte), ou de la décalcification de roches calcaires. Couleur rosé (présence d'hématite) à jaunâtre (présence de goethite).

Brèche : roche sédimentaire identique au poudingue, mais formée à partir d'éléments anguleux. Peut être également calcaire ou siliceuse.

Calcaire : roche sédimentaire formée de carbonate de calcium. La formation du calcaire peut-être : 

. d'origine organique : calcaires à foraminifères (dont la craie), calcaires coquilliers,

. d'origine chimique : calcite, calcaire oolithique, pisolithique, lithographique.

Calcite : carbonate de calcium (Ca CO3) cristallisé (rhomboèdre à six faces), minéral des roches sédimentaires,principal constituant des roches calcaires et métamorphiques en dérivant. Incolore à transparent. Minéral le plus répandu sur terre après le quartz. Variété : spath d'Islande (double réfraction). 

Carbonée (roche) : roche sédimentaire contenant du carbone en proportion variée. On distingue la houille, la lignite, la tourbe, les hydrocarbures, ainsi que le graphite.

Coquillier (calcaire) : calcaire renfermant des coquilles fossiles (cérithes, gryphées, entroques, cératites, lumachelles, faluns).

Craie : calcaire d'origine organique (boue formée de coquilles de foraminifères). Friable, poreuse et avide d'eau. Se calcine à 800° pour donner de la chaux vive. Variétés : craie glauconieuse, de couleur verdâtre (renferme du silicate de fer), la craie marneuse), de couleur grise, (contient de l'argile), la craie grossière, ou tuffeau, (contient du mica et du sable), la craie phosphatée (renferme du phosphate).

Dolérite : roches basaltiques, de structure intermédiaire entre les roches grenues et les roches microlithiques.

Dolomitique (calcaire) : calcaire renfermant du carbonate double de magnésium et de carbonate de calcium. On distingue dolomie primaire (précipitation directe de dolomite dans des lagunes, à grain fin, de couleur rougeâtre à verdâtre), et dolomite secondaire (remplacement de la calcite par la dolomite, à grain grossier).  

Foraminifères (calcaires à) : calcaires formés à partir de dépôts marins de tests de foraminifères planctoniques. On distingue la craie, le calcaire à nummulites (spires de quelques millimètres), le calcaire à milioles.

Grauwacke : roche détritique d'origine marine, contenant des grains de quartz et de feldspath, ainsi que des débris de roches volcaniques cimentée par un liant riche en chlorite et argile.

Grès : roche détritique, poreuse, souvent litée, constituée de sable lié par un ciment siliceux ou calcaire. Variétés : grès pur à ciment siliceux, grès ferrugineux à ciment siliceux, grès quartzeux, grès à ciment calcaire (ciment formé de calcite).

Gypse : sulfate de calcium hydraté (CaSO4), minéral des roches sédimentaires, à structure cristalline monoclinique. Variétés : gypse "fer de lance" ou "pied d'alouette", gypse saccharoïde (à grains fins), gypse fibreux (fines aiguilles accolées), gypse "rose des sables", albâtre (gypse blanc pur). Donne du plâtre (sulfate de chaux) par cuisson. Le plâtre, additionné de gélatine et de colorants donne le stuc (marbre artificiel). L'anhydrite est du gypse ne contenant pas d'eau.

Halite : chlorure de sodium (NaCl), de structure cubique, dit aussi sel gemme. Minéral des roches sédimentaires, à structure cristalline cubique. Incolore, soluble dans l'eau. 

Houille : roches carbonées, résultant de la décomposition, à l'ère primaire, de végétaux ligneux sous l'action de micro-organismes anaérobies. Roches noires, combustibles, contenant 80% à 95% de carbone. On distingue : houille grasse (80% à 85% de carbone, riche en matières volatiles), houille maigre (90% de carbone), anthracite (95% de carbone). 

Hydrocarbure : roche sédimentaire carbonée sous forme liquide, produit de la décomposition d'algues, petits animaux marins, plancton en milieu anaérobie. On distingue les huiles minérales, le bitume (ou asphalte, de consistance épaisse, voire solide, d'aspect gras). 

Kaolin : roche argileuse, constituée de kaolinite, silicate d'aluminium hydraté (2SiO2, Al2O3, 2H2O). Résulte de l'altération de roches feldspathiques potassiques (granites, pegmatites). Blanche, friable, imperméable, réfractaire.

Lignite : roche carbonée, à structure fibreuse, de formation identique mais plus récente que la houille. Renferme 70% de carbone. Fibreuse, à débris végétaux reconnaissables, couleur brun foncé. Nom dérivant du latin "lignum" : bois.  

Loess : roche argilo-calcaire, d'origine éolienne (dépôts pulvérulents). Composée de très fines particules d'argile, calcaire et quartz. Par décalcification, le loess se transforme en lehm.

Marne : roche à la fois argileuse et calcaire. On distingue les marnes argileuses (de 5% à 35% de carbonate de calcium), les marnes (35% à 65%), les calcaires marneux (65% à 95%). Couleur variable, aspect terreux, avide d'eau. Chauffées, elles donnent respectivement la chaux (marne argileuse), la chaux hydraulique (marne), le ciment (marne calcaire).

Meulière : mélange de calcaire entouré d'une gangue de silice d'origine chimique (calcédoine). Peut être compacte ou alvéolaire.

Oolithique (calcaire) : calcaire formé de grains entourés de couches concentriques de calcite, de taille très petite (oolithique) ou petite (pisolithique). 

Phtanite : roche sédimentaire siliceuse, formée par d'anciennes vases siliceuses consolidées. Couleur verdâtre ou noirâtre. 

Pisolithique (calcaire) : voir oolithique.

Plâtre : voir gypse.

Poudingue : roche formée, pour moitié au moins, de galets liés par des grains de sable eux-mêmes unis par du ciment siliceux ou calcaire.

Sable : roche meuble, constituée de grains de quartz, d'une dimension de 0,1 à 2 mm. Au dessus de 2 mm, gravier et galets. D'autant plus pur en silice qu'il est clair. Provient de la destruction de roches riches en quartz (granites, gneiss). Variétés : sables micacés, feldspathiques, glauconieux (de couleur verte), ferrugineux (de couleur jaune à brun), calcaires. Fondu et mélangé à des carbonates de sodium et de calcium, donne du verre, qui peut être coloré par des oxydes métalliques (l'ajout de plomb conduit au cristal).

Saline (roche) : roche sédimentaire, provenant de l'évaporation de l'eau de mer, qui produit successivement du sulfate de calcium (gypse), du chlorure de sodium (sel gemme), les sels de magnésium et le chlorure de potassium (sel de potasse).

Sédimentaire (roche) : roche issue de débris arrachés aux autres roches, transformés en roches par diagenèse, transformations physique (dessication, humidification) et chimique (oxydation). Se présentent en strates. On distingue selon leur origine : calcaire, argileuse, siliceuse, salines, carbonées

Siliceuse (roche) : roche sédimentaire contenant de la silice. Comprend notamment le sable, le grès, le poudingue siliceux, l'arkose, le grauwacke, la meulière, le silex

Silex : morceaux arrondis, dits rognons, très durs, se trouvant dans les zones crayeuses. D'origine chimique, formé par des agrégats de calcédoine à partir de spicules d'éponges ou de tests de protozoaires. Utilisée comme "pierre à fusil". 

Sylvite : chlorure de potassium (KCl), minéral des roches sédimentaires. Le plus souvent associée à la halite, forme alors la sylvinite, souvent colorée par des oxydes de fer. Structure cristalline cubique. 

Sylvinite : voir sylvite.

Tourbe : roche carbonée, formée de fibres végétaux agglomérés, en cours de décomposition. Contient 50% à 60% de carbone.

Travertin : calcaire d'origine chimique, provenant de la pétrification de végétaux, par précipitation du carbonate de calcium dans des eaux douces riches en bicarbonate.

Retour page d'accueil

Haut de page