Giovanni Felice SANCES

Giovanni Felice SANCES
vers 1600 (Rome ?) – 12 novembre 1679 (Vienne)

 

APOLLO DELUSO
livret d’Antonio Draghi (Der getäuschte Apollo) – représenté le 6 juin 1669, au théâtre de cour de Vienne, pour l’anniversaire de l’empereur Léopold Ier de Habsbourg (1640 – 1705) – actes I et III de Sances, acte II (ou seulement quelques airs ?) de Léopold Ier – ballet de Johann Heinrich Schmelzer
ARISTOMENE MESSENIO
dramma per musica en trois actes – livret de Niccolo Minato – représenté le 22 décembre 1670 à Vienne – partie de l’acte II de Léopold Ier – musique de ballet de Johann Heinrich Schmelzer
L’ERMIONA
MERCURIO ESPLORATORE
prologue et intermède pour Marienne ovvero il maggior mostro del mondo, opéra tragique de G. A. Cicognini – livret en trois actes d’Aurelio Amalteo – représenté le 21 février 1662, dans la Komödie Saal à la cour de Vienne
LA ROSELMINA FATTA CANORA
operetta in musica – livret en un prologue et trois actes d’Aurelio Amalteo – représenté le 21 février 1662 – musique perdue
SERENATA
livret de Niccolo Minato – exécutée le 20 juillet 1669 à Vienne – en collaboration avec J. H. Schmelzer
I TRIONFI D’AMORE
dramma imperfetta – livret anonyme en un prologue et cinq actes – représenté le 2 juillet 1648, au Castello Hradcany de Prague, pour les noces de Ferdinand III avec Maria Leopoldine von Tirol (1632 – 1649) – musique perdue

 

 

Chanteur, compositeur, originaire de Rome, il étudia au Collège jésuite Germano-hongrois, de 1609 à 1614, puis poursuivit ses études dans la région de Venise. Il est signalé à Padoue en 1618, puis peu après à Venise, au service du patricien Nicolò Sagredo.

Chanteur et compositeur, il composa la musique pour l’Ermiona, introduction à un tournoi et à un ballet exécutés à Padoue en 1636, où il tint lui-même le rôle de Cadmus. On disait de lui qu’il était un “Huomo nella voce e nella maestrìa singolare”.

L’année suivante, il fut embauché comme chanteur dans la chapelle impériale de Ferdinand III à Vienne, puis devint vice-kapelleister en 1649. En 1669, il remplaça Antonio Bertali comme Kapellmeister. Malade, ses tâches furent assumées par Johann Heinrich Schmelzer.