Ballet royal de la nuit

Louis XIV en Soleil Levant à la fin du Ballet de la Nuit

 

COMPOSITEUR Jean de CAMBEFORT et autres
LIBRETTISTE Isaac de Bensérade

 

 

Ballet royal, composé de 45 entrées réparties en quatre parties.Il fut représenté dans la salle du Petit-Bourbon, le soir du 23 février 1653, en présence de la reine et du cardinal Mazarin, devant la Cour, puis repris les 25, 27 février, 2, 4 et 16 mars.La salle du Petit Bourbon en 1614

 

Isaac de Bensérade composa le texte, Giacomo Torelli les décors. La musique fut composée collectivement, notamment par Jean de Cambefort (1605 – 1661), Jean-Baptiste Boësset (1614 – 1685), ainsi que Michel Lambert.La première représentation fut marquée par un incendie qui se déclara à une toile composant le tableau dans lequel la roi faisait sa première apparition.Ce fut à cette occasion que Lully, qui avait quitté le service chez la Grande Mademoiselle, fut présenté par M. de Nyert au comte de Saint-Aignan, chargé de l’organisation du ballet, et par ce dernier au Roi. Lully pourrait avoir écrit la musique de la scène de la Cour des Miracles. Il intervint aussi comme danseur (un Berger rentrant ses troupeaux, un Soldat livrant combat à deux voleurs, une des Trois Grâces, un Estropié dans la Cour des Miracles, Sosie dans la comédie muette d’Amphitryon). Le roi, âgé de quinze ans, dansa les rôles d’une Heure, un Jeu, un Ardens, un Curieux, un Furieux, puis, dans la scène finale, celui du Soleil levant, entouré de l’Honneur, la Victoire, la Valeur, la Renommée. Participèrent également le duc de Joyeuse, le duc de Genlis, le marquis de Vivolles, le marquis de Genlis, le marquis d’Hulières, le marquis de Villeroy, le marquis de Rauquelaures, ainsi que des danseurs professionnels : Delorge, Dolivet, Mollier, Robichon.

 

Synopsis détaillé

Le ballet est divisé en quatre parties ou quatre veilles

Première partie : depuis six heures du soir jusqu’à neuf heures (14 entrées).

Un paysage éloigné d’où paraît la mer, un rocher battu par les flots

Entrée 1 – Le Soleil se couche, la Nuit s’avance sur un char tiré par des hiboux. Quatre des douze Heures (dont le Roi) représentent les quatre Veilles de la Nuit.

Entrée 2 – Prothée fait rentrer les monstres marins dans sa grotte à cause de la nuit qui tombe.

Entrée 3 – cinq Néréïdes viennent recevoir les ordres de Prothée, après avoir enfermé les monstres marins.

Entrée 4 – cinq Chasseurs fatigués font paraître un cerf qu’ils ont pris.

Entrée 5 – deux Bergers (dont Lully) et deux Bergères reviennent des champs en jouant de la flûte et de la musette.

Entrée 6 – des Bandits volent un Mercier sur le chemin.

Entrée 7 – Deux boutiques de chaque côté de la scène, avec des marchands. Deux Galants (dont Monsieur, frère du roi) et deux Coquettes viennent acheter des rubans et des confitures, puis remontent en carrosse.

Entrée 8 – Quatre Egyptiens et deux Egyptiennes vont de boutique en boutique dire la bonne aventure

Entrée 9 – deux Gagne-petits aiguiseurs de couteaux rentrent chez eux à la nuit.

Entrée 10 – les Marchands ferment leurs boutiques.

Entrée 11 – trois Allumeurs de chandelles allument des lanternes

Entrées 12 et 13 – deux Filous attaquent deux Bourgeoises. Deux Soldats (dont Lully) les font fuir

Entrée 14 – la Cour des Miracles, avec des Gueux et Estropiés (dont Lully) qui donnent une sérénade ridicule au maître des lieux.

Seconde partie : depuis neuf heures du soir jusqu’à minuit (6 entrées).

Entrée 1 – les Trois Parques, la Tristesse et la Vieillesse dansent pour marquer le désordre de la nuit.

Entrée 2 – Elles sont chassées par Vénus qui fait danser à leur place les Jeux (dont le Roi), les Ris, l’Hymen et Comus.

Entrée 3 – deux Pages préparent la salle de bal. Roger vient avec Bradamante, et envoie chercher Médor, Angélique, Marphise, Richardet et Fleur d’Epine.

Entrée 4 – le bal commence par des courantes et bransles à l’ancienne modeEntrée 5 – Ballet en ballet : les Noces de ThétisEntrée 6 – comédie d’Amphitrion (Lully jouant le rôle de Sosie, valet d’Amphitrion)

Troisième partie : depuis minuit jusqu’à trois heures devant le jour (13 entrées).

Entrée 1 – la Lune, accompagnée des étoiles, admire les beautés d’Endimion.

Entrée 2 – la Lune, amoureuse d’Endimion, descend du ciel.

Entrée 3 – Ptolémée et Zoroastre observent le ciel et s’étonnent de ne plus voir le Lune.

Entrée 4 – quatre Païens s’inquiètent et consultent des Astrologues.

Entrée 5 – six Coribantes appellent la Lune qui revient après avoir quitté Endimion.

Entrée 6 – apparition de huit Ardens (dont le Roi).

Entrée 7 – un grand Homme monté sur un bouc commande à huit petits Démons d’avertir les Sorciers du sabat.

Entrée 8 – quatre Monstres nains sortent de quatre coquilles de limaçons et sont enlevés en l’air.

Entrée 9 – une Magicienne et quatre vieilles Sorcières ailées sont enlevées au sabat.

Entrée 10 – six Loups-garoux vont au sabat.

Entrée 11 – le Sabat. Trois Curieux (le Roi, Molière et Beauchamp) arrivent pour le voir mais il disparaît.

Entrée 12 – une maison brûle, on sonne le tocsin, des hommes et femmes échevelés jettent tout par la fenêtre et emportent leurs enfants.

Entrée 13 – deux Larrons profitent de la nuit pour voler mais sont arrêtés par les Archers du Guet

Quatrième partie : depuis trois heures jusqu’au lever du soleil (10 entrées). Dialogue du Sommeil et du Silence

Entrée 1 – les quatre démons du Feu, de l’Air, de l’Eau et de la Terre représentent les quatre tempéraments humains : le Colérique, le Sanguin, le Flegmatique, le Mélancolique.

Entrée 2 – le songe du Colérique représenté par des Furieux (dont le Roi et Molière).

Entrée 3 : le même songe représenté par des aventuriers Turcs et Chrétiens qui se batttent.

Entrée 4 – le songe du Sanguin figuré par la passion violente d’Ixion qui n’embrasse qu’une nuée en pensant embrasser Junon.

Entrée 5 – le songe du Flegmatique exprimé par un misérable épouvanté par deux Ombres.

Entrée 6 – l’humeur mélancolique figurée par un Poète et un Philosophe.

Entrée 7 – le même songe exprimé par des amoureux transis, qui vont consulter un Oracle.

Entrée 8 – trois faux Monnayeurs sortent d’un antre.

Entrée 9 – six Forgerons battent sur une enclume.

Entrée 10 – l’Aurore traînée sur un char superbe, environné des douze Heures du Jour, accompagnée du Crépuscule qui tient une urne qui répand la rosée, amène le plus beau soleil (joué par le Roi) qu’on ait jamais vu, qui d’abord dissipe les nuages et qui promet la plus belle et la plus grande journée du monde : les Génies luy viennent rendre hommage, et tout cela forme le Grand Ballet. Deux exemplaires du ballet sont conservés : à la Bibliothèque nationale (impression de R. Ballard en 1653) ; à la Bibliothèque du Conservatoire (manuscrit recueilli par Philidor l’Aîné en 1690).

 

Pour en savoir plus

Ars Magna Lucis : le Ballet de la Nuict

http://arsmagnalucis.free.fr/bnuit.htm