Grand Ballet des Bienvenus

COMPOSITEUR Jean-Baptiste LULLY
LIBRETTISTE Isaac de Bensérade

    

Ballet à dix-huit entrées (LWV 4), sur un livret d’Isaac de Bensérade (1612-1691). Il fut dansé à Compiègne le 30 mai 1655, et le 9 juin, par ordre exprès du roi, à l’occasion des noces (le 27 mai) de Laure Martinozzi (*), nièce de Mazarin, avec Alphonse d’Este (**), fils du duc de Modène, représenté par le prince Eugène.

(*) Laura Martinozzi (1635/40 – 1687) était la fille aînée de Laura-Margherita Mazzarini, une soeur de Mazarin.

Laura Martinozzi

(**) Alphonse IV d’Este (1634 – 1662) succéda à son père comme duc d’Este et de Modène en 1658, mais mourut quatre ans après, à vingt-huit ans. A sa mort, son épouse assura la régence jusqu’à la majorité de son fils François II, en 1678.

 

On trouve dans le livret de Benserade la première mention de Lully comme compositeur de musique vocale. Il y tint plusieurs rôles, dont celui de Momus, dieu de la Bouffonnerie, et improvisa un “récit crotesque italien”. La musique à laquelle participa également Louis de Mollier, est perdue.

Isaac de Benserade - gravure de Charles Devrits

Synopsis

Premier récit : Hyménée et l’Amour

Première partie

Entrée 1 – Mondor et Tabarin préparent le théâtre pour divertir l’assemblée

Entrée 2 – Les quatre parties du monde accourent à la magnificence des noces pour y rendre leurs hommages (M. de Gontery, Mollier, Beauchamp, Raynal)

Entrée 3 – la République de Venise, sachant la nouvelle des noces, envoie quatre nobles Vénitiens (dont Lully) et quatre Gentilhommes pour danser au bal des Bien-venus (Bontemps, Barbau, Baptiste, Lambert, Le Vacher, les deux Des-Airs, de Lorge)

Entrée 4 – le Génie de la France seul se rend maître d’une entrée admirable par la beauté de la danse de celui qu’il envoie à sa place pour le représenter (marquis de Genlis)

Entrée 5 – la déesse Lucine vient pour présider aux noces avec deux de ses matrones, et sachant que chacun y est bien venu, vient danser au ballet avec sa suite (Dolivet, le Comte, de Lorge)

Entrée 6 – la réputation des faits héroïques du duc de Modène étant répandue par le monde, les héros de l’histoire y accourent pour se soumettre à ses Lois, et font une entrée entr’eux par ceux qui secondent et signalent dans les campagnes de la guerre leurs faits héroïques (duc de Créquy, comtes de Guiche et du Lude, marquis de Villequier, de Richelieu et de Monglas)

Entrée 7 – la Prudence, la Force, la Justice, la Tempérance, la Magnanimité et la Libéralité, accompagnant partout son Eminence, ont voulu, se faisant représenter en sa présence au ballet, rendre des preuves de leur joie par leurs soumissions (Bontemps, Lerambert, Le Vacher, Des-Airs l’Aisné, Des-Airs le Jeune)

Entrée 8 – les Héros des Romans revenus sur terre, afin d’honorer ce jour, trouvant la place prise pour danser leur entrée, par les Amadis de Gaule, se logent sur le théâtre pour admirer la Compagnie, et céder même leur rang aux Héros de l’Histoire, après lesquels ils dansent (Cabou, Baptiste, Verpré, Du Moustier, Laleu, S. Pré)

Entrée 9 – les Héros de l’Histoire n’ayant pas voulu céder aux Héros de Romans, chassent par la vérité de leurs faits héroïques les Amadis de Gaule, et dansent en leur présence une entrée digne d’admiration, représentée par Hercule, Achille, Hector, Alexandre, Hannibal, César et Pompée (ducs de Damville et de Roquelaure, comtes de Guiche et du Lude, marquis de Villequier, de Richelieu et de Genlis, Gontery)

Entrée 10 – la Nature et les Quatre Eléments, quoique incompatibles entre eux, s’unissent par leurs soumissions pour obéir aux ordres de la Nature en faveur de cette fête (Cabou, Mollier, le Vacher, les deux Des-Airs)

Seconde Partie

Récit crotesque italien, partie de voix, partie d’instruments, représentés par des personnages bizzarement vêtus, avec quantité de postures et plaisantes actions du corps (le sieur Baptiste, Intendant de la musique instrumentale, inventeur dudit Récit, du Moustier, Lambert, Derambert, Des-Airs, Laleu)

Entrée 1 – quatre Egyptiens et qautre Egyptiennes viennent annoncer l’heureux succès des noces et les prospérités à venir (Bontemps, Cabou, Barbau, Mollier, des deux Des-Airs, le Vacher, S. Pré)

Entrée 2 – la Renommée, étant allée par tout le monde publier les faits héroïques du Duc de Modène, n’ayant trouvé personne digne de tenir sa place, la cède enfin au plus Roi de l’Europe qui paraît seul sur le théâtre, ne pouvant souffrir de compagnon à sa gloire et à l’adresse de sa belle danse (le Roi)

Entrée 3 – le Dieu Mars, suivant de ce grand Roi, étant inséparable de son ombre, Sa Majesté quitte à peine le théâtre qu’il paraît aux yeux des assistants accompagné de la Victoire et de la Fortune (ducs Damville et de Roquelaure, comte du Lude)

Entrée 4 – les Héros de Romans n’ayant pu paraître sur le théâtre pour y danser, enfin y sont reçus par Don Quichotte (Beauchamp) et Sancho Pança (Dolivet), lesquels après avoir fait une entrée digne de leurs faits héroïques et qui attirent sur eux toute la risée de l’assemblée, obligent les Héros de Romans de danser

Entrée 5 – les Héros de Romans (Cabou, Barbau, Lambert, le Comte, des deux Des-Airs, le Vacher, Lerambert, Bonar, S. Pré)

Entrée 6 – Bacchus avec les Ménades et les Satyres vient pour inviter tous les Dieux aux noces, et par leurs cymbales et autres instruments témoigent leur joie et leur admiration (comte de Guiche, marquis de Villeroy, Hesselin, S. Mory, Coquet, Fercour, Rassan, du Manoir, Bonar)

Entrée 7 – Momus, Dieu de la Bouffonnerie (iBaptiste), vient au secours de Bacchus et par sa suite fait une entrée qui ne cède point à la sienne, ce qui se reconnaît par une exclamation publique, après un silence continuel durant l’entrée témoignant son admiration (Mollier, du Moustier, Lambert, Leramberet, de Lorge, Dolivet)

Entrée 8 – les Courtisans ayant appris le commandement du Roi de venir à la Cour se réjouir des noces, pour y être les Bien-venus et prendre part aux magnificences qui s’y préparent s’assemblent et dansent un grand ballet vêtus magnifiquement (ducs de Créquy, Damville, et de Roquelaure, comtes de Guiche, du Lude, et Saucour, marquis de Villequier, de Richelieu, de Monglas, et de Genlis, Gontery, Rassan)

 

Un exemplaire du livret est conservé à la Bibliothèque nationale de France.