CD Hippolyte et Aricie (1996)

HIPPOLYTE ET ARICIE

Hippolyte et Aricie

COMPOSITEUR

Jean-Philippe RAMEAU

LIBRETTISTE

Abbé Pellegrin

 

ORCHESTRE Les Arts Florissants
CHOEUR
DIRECTION William Christie

Aricie Anna-Maria Panzarella
Une Parque Bertrand Bontoux
Une Parque Christopher Josey
David Le Monnier
Diane Eirian James
François Piolino
L’Amour, une Matelote Gaëlle Méchaly
Oenone Katalin Karolyi
Thésée Laurent Naouri
Phèdre Lorraine Hunt
Hippolyte Mark Padmore
Une Parque Matthieu Lecroart
La Grande Prêtresse, une Chasseresse Mireille Delunsch
Jupiter, Pluton, Neptune Nathan Berg
Une Prêtresse, une Bergère Patricia Petibon
Un amour Paul Agnew
Arcas, Mercure Yann Beuron

DATE D’ENREGISTREMENT 1996
LIEU D’ENREGISTREMENT
ENREGISTREMENT EN CONCERT

EDITEUR Erato
COLLECTION
DATE DE PRODUCTION février 1997
NOMBRE DE DISQUES 3
CATEGORIE DDD

 

Critique de cet enregistrement dans :

Goldberg – juin 2004

“L’enregistrement de William Christie et des Arts Florissants pour Warner-Erato possède des arguments qu’on aurait du mal à discuter. Lorraine Hunt en Phèdre propulse l’élément tragique à des hauteurs exceptionnelles, mais le chant galbé de Mark Padmore est gâchée par un timbre quelque peu voilé, et si Anna-Maria Panzarella est une styliste accomplie, son incarnation d’Aricie n’atteint pas tout-à-fait au sublime attendu. Et toujours cette élégance des Arts Florissants, qui reste cependant en-deçà de la profusion orchestrale de Rameau.”

Crescendo – avril/mai 1997 – appréciation 7 / 10

“Une version d’après les remaniements de Rameau après la création en 1733… Christie accentue le côté dramatique de l’ouvrage et la puissance des mots qui caractérisaient l’opéra français, la nuance et la couleur orchestrale, privilégiant la rupture et le contraste…Le plateau vocal est sauvé seulement par Laurent Naouri et Lorraine Hunt.”

Opéra International – mars 1997 – appréciation 3 / 5

“Cet enregistrement réalisé consécutivement aux représentations lors de l”ouverture de la saison 1996 de l’Opéra Garnier, dans une mise en scène de Jean-Marie Villégier…La distribution laisse toujours aussi perplexe…le plateau vocal frappe par son hétérogénéité stylistique…Les titulaires des deux rôles-titres sont le principal écueil. Avec des moyens vocaux trop légers, Anne-Marie Panzarella et Mark Padmore forment un bien pâle couple de “jeunes premiers”…une prestation exempte de noblesse d’émotion, de charisme…Eirian James encourt d’identiques reproches…Lorraine Hunt compense une tessiture un peu trop élevée en campant une Phèdre plus intérieurement blessée que tyranniquement machiavélique. Laurent Naouri, en Thésée, est le meilleur atout de cette distribution, avec sa haute stature dramatique et son élocution puissamment engagée…

  retour page