Le Triomphe d’Iris

COMPOSITEUR Louis-Nicolas CLERAMBAULT
LIBRETTISTE Louis-Nicolas Clérambault
DATE DIRECTION EDITEUR NOMBRE LANGUE DISPONIBLE FICHE DETAILLEE
1999 Hervé Niquet Naxos 1 français oui

Pastorale mise en musique par Clérambault en 1706, alors âgé de 30 ans, dont on ignore les circonstances de composition et de représentation. Elle met en scène deux couples de bergers, dans un cadre bucolique.

 

“Le Triomphe d’Iris, sous-titrée “Pastoralle mise en musique par Monsieur Clérambault, organiste” est datée de 1706. Les indications portées sur la partition donnent à penser que cette pastorale, de grandes dimensions, était prévue pour être représentée, avec danses et machines, mais nous ignorons tout des circonstances de composition et de représentation de cette pièce. Le Triomphe d’Iris se sompose de trois entrées, elles-mêmes divisées en plusieurs scènes, le tout précédé d’une ouverture à la française tripartite. Un décor unique “représente un bocage délicieux qui laisse voir dans le fond le temple de l’Amour etc…” Les personnages principaux sont deux couples de bergers, Daphnis et Sylvie, Tircis et Philis, avec, à la fin, l’arrivée d’Iris et de l’Amour. L’intrigue tourne autour de thèmes récurrents et complémentaires, selon une graduation qui va de la paix procurée par le détachement, à la souffrance de l’amour non avoué ou non partagé, enfin au bonheur de l’entente des cœurs. Les quiproquos permettent à l’intrigue de se nouer et d’évoluer jusqu’au “happy-end”. (Catherine Cessac)

 

Livret disponible sur livretsbaroques.fr

 

Représentations :

Automne musical du Château de Versailles – Opéra Royal de Versailles – 26 septembre 1998 – dir. Hervé Niquet –