CD Giulio Cesare Deutsche Grammophon

COMPOSITEUR
Georg Friedrich HAENDEL
LIBRETTISTE
Nicola Haym

 

ORCHESTRE
Munchener Bach Chor und Orchester
CHOEUR
DIRECTION
Karl Richter

Giulio Cesare Dietrich Fischer-Dieskau baryton
Cleopatra Tatiana Troyanos mezzo-soprano
Cornelia Julia Hamari mezzo-soprano
Tolomeo Franz Crass basse
Sesto Peter Schreier ténor
Achilla E. G. Schramm basse
Curio Wolfgang Schone baryton
Nireno Michael Schopper

DATE D’ENREGISTREMENT 1969
LIEU D’ENREGISTREMENT
ENREGISTREMENT EN CONCERT non

EDITEUR Deutsche Grammophon
COLLECTION
DATE DE PRODUCTION 1970
NOMBRE DE DISQUES 4
CATEGORIE LP

Critique de cet enregistrement dans :

  • Opéra International – juin 1987

“Karl Richter propose une édition presque complète, mais l’intérêt de l’enregistrement réside avant tout dans la présence de Dietrich Fischer-Diskau dans le rôle-titre. Sa prononciation de l’italien est impeccable, sa diction dans les récitatifs, d’une grande noblesse et il n’y a rien à reprocher à ses vocalises. Tatiana Troyanos est une mezzo et elle peine dans une tessiture qui ne lui convient pas. Petre Schreier ne possède aucune notion de bel canto, mais Julia Hamari propose une Cornelia plus convaincante que Maureen Forrester. Richter dirige avec beaucoup d’élégance, essayant même d’introduire une note de dramatisme.”  

  • L’Avant-Scène Opéra – “Jules César” – 1987

“L’intégralité de la partition, certes, mais dans sa littéralité, sans une liberté, sans une légèreté stylistique : la battue linéaire, sans accentuation, sans lyrisme, est antibaroque. La conception est…romantique : César est bayton, Sextus ténor, Ptolémée basse…Il y a des personnalités lyriques de très haut niveau. A commencer par tatiana Troyanos qui fait de Cléopâtre non une machine à sons, mais un personnage de feu et de sang. : le timbte velouté, richissime, déployé, y est pour beaucoup…malgré quelques dficultés, Fischer-Dieskau reste le meilleur César du disque.