Argenore

COMPOSITEUR Wilhelmine von BAYREUTH
LIBRETTISTE Giovanni Andrea Galetti
ENREGISTREMENT ÉDITION DIRECTION ÉDITEUR NOMBRE LANGUE FICHE DÉTAILLÉE
1995 Viktor Lukas Campion Records 1 (extraits) italien
2009 2014 Viktor Lukas Concerto Bayreuth 1 (extraits) italien

Tragédie musicale, écrite à l’occasion de l’anniversaire du margrave de Bayreuth, en 1740.

Wilhelmine von Bayreuth avait épousé le futur marquis Friedrich von Brandenburg-Bayreuth en 1731, et pris la direction de l’opéra de cour en 1737.

 

Argument

Après avoir gagné une guerre, Argenore, roi de Sinope, veut récompenser Leonidas pour ses services. Palmida, la fille du roi, est secrètement fiancée à Ormondo, mais son père veut la marier à Leonidas. Mais Alcasto souhaite aussi l’épouser. Ormondo est tué par Leonidas. Palmida, privée de son fiancé, poignarde Leonidas. Martesia, soeur prétendue d’Ormondo, découvre qu’Ormondo était en fait Eueène, le fils du roi. Palmida se rend compte qu’elle aimait son frère, et se jette dans la mer. Argenore se suicide pour suivre ses deux enfants dans la mort.

La partition est conservée à la Staatliche Bibliothek Ansbach.

Partition : en fac simile – Wolfgang Hirschmann – Schott Musik International – Mayence – 1996

 

Représentations :

 

Musikakademie Rheinsberg – 5 mars, 8, 14, 15, 21, 22 avril 2012 – dir. Justus Thorau – mise en scène Claudia Forner

 

Bayreuth – Markgräfliches Opernhaus – 15 septembre au 18 octobre 2010

 

  Bayreuth – Markgräfliches Opernhaus – 10 mai 2009 – Batzdorfer Hofkapelle – dir. Viktor Lukas – mise en scène Axel Köhler – décors et costumes Andrea Eisensee – avec Hagen Matzeit, contre-ténor (Argenore), Ralf Simon, ténor (Ormondo/Eumene), Silvia Weiss, soprano (Palmide), Marlen Herzog, mezzo-soprano (Martesia), Raimonds Spogis, baryton (Alcasto)

 

Bayreuth – Markgräfliches Opernhaus – Bayreuth Barock 2002 – 27, 28 septembre 2002 – production du Hans Otto Theater Potsdam – Batzdorfer Hofkapelle – dir. Johan van Slageren – avec Doerthe Maria Sandmann, soprano, Vivian Hanner, mezzosoprano, Jörg Waschinski, sopraniste, Nicholas Hariades, sopranist, Johnny Maldonado, alto, Denis Lakey, alto, Raimond Spogis, baryton

 

enregistrement disponible – 2 CD – Premiereopera Italy

 

Potsdam – Schlosstheater im Neuen Palais – 24 novembre 2001 – Batzdorfer Hofkapelle – dir. Johan van Slageren – mise en scène Jos van Kam – avec Johnny Maldonado (Argenore), Jörg Waschinski (Ormondo), Doerthe Maria Sandmann (Palmide), Nicholas Hariades (Leonida), Vivian Hanner (Martesia), Raimonds Spogis (Alcasto), Denis Lakey (Italce)

“La prestation vocale justifie à juste titre étonnement et admiration…Le sopraniste Jörg Wachinski…la souplesse de son phrasé lui permet de modeler les phrases comme une sculpture musicale…L’interprète du rôle-titre Johnny Montaldo sut conserver à ses déchaînements de fureur une noble plastique. Nicholas Hariades se distingua particulièrement par la précison de l’articultaion…Tant la soprano Doerthe Maria Sandmann, au timbre corsé, que la mezzo Vivian Hanner, chantant avec une étonnante facilité sur le souffle, surent faire passer le frisson de l’exaltation baroque.” (Opéra International – février 2002)

 

Markgrafentheater Erlangen – 31 octobre, 1er novembre 1993 – dir. Walter Opp – mise en scène Susanne Vill – décors et costumes Corinna Pape – dramaturgie Bettina Ralfs, Tanja Maute – avec Otto Katzameier (Argenore), Eun-Min Lee (Ormondo / Eumenes), Martina Scharstein (Palmide), Robert Eller (Leonida), Daniela Gunreben (Martesia), Peter Schüler (Alcasto), Jörg Zitzmann (Italce), Barbara Wiktor (Wilhelmine), Monika Pfeiffer (Hofmeisterin der Palmide), Ute Jäger (Hofdame der Martesia)