Dafne par Heinrich SCHÜTZ

COMPOSITEUR Heinrich SCHÜTZ
LIBRETTISTE Martin Orpitz, d’après Ottavio Rinuccini,

 

Tragédie-comédie pastorale en un prologue et cinq actes, sur un texte en allemand du poète Martin Opitz (1597 – 1639), adapté de la Dafne d’Ottavio Rinuccini, déjà mise en musique par Jacopo Peri (1597) et Marco di Gagliano (1607).

Martin Opitz

Représentée dans la salle des festins du château Hartenfels, près de Torgau, en Saxe, le 13 avril 1627, à l’occasion du mariage de la princesse Sophie-Eléonore de Saxe avec Georges II de Hesse-Darmstadt. Les chroniqueurs firent peu de cas de la musique de Schütz et de celle de Johann Nauwach qui composa des Villanellen à cette occasion, préférant décrire d’autres festivités : combat de trois ours avec des boeufs et des chiens anglais (7 avril) ; chasse aux loups dans la cour du château (9 avril) ; nouvelle bataille d’ours, de bœufs et de chiens (10 avril).

Château Hartenfels

Le livret fut imprimé en 1627.

Premier opéra allemand, mais la partition a disparu durant la Guerre de Trente Ans qui atteignait la Saxe quatre ans plus tard.

Une “reconstruction” a été opérée en 2007, par Reinhard Seehafer, compositeur, chef d’orchestre et pianiste allemand (né en 1958), à partir de la musique de Schütz.

 

Synopsis

Prologue

Ovide vient des Champs Élysées, exprès pour redire, en sept stophes de six vers, la puissance et la crauté de l’amour, qu’il a chantées jadis sur sa harpe fameuse.

Acte I

Trois bergers se lamentent : un monstre est caché dans la campagne, et y répand l’effroi. L’écho dialogue par monosyllabes avec les pâtresn et finit par leur annoncer qu’un dieu les délivrera bientôt. En effet, Apollon survient, qui tue le monstre. Les bergers se réjouissent et cvélèbrent le pouvoir d’Apollon.

Acte II

Cupidon raille sa mère qui le traite de petit fripon. Leur dialogue s’interrompt, et Cupidon annonce l’arrivée d’Apollon. Ce dernier se moque du petit archer qui riposte avec aigreur qu’il saura bien lui faire payer ses railleries déplacées. Un choeur de bergers chante la gloire de Cupidon.

Acte III

Cupidon se venge en rendant Apollon amoureux de Daphné. Celle-ci ne l’écoute pas, et toute occupée de la chasse, l’éconduit. Les bergers vantent les bienfaits de l’activité.

Acte IV

Cupidon vainqueur se réjouit auprès de Vénus. Les bergers célèbrent le triomphe de l’amour.

Acte V

Apollon supplie Daphné mais celle-ci implore le secours de son père Pénée. Daphné est changée en laurier, et donnera éternellement un couronne verdoyante aux poètes. Les bergers et les nymphes dansent autour de l’arbre.
Représentations :

Torgau – Musikscheune Melpitz – 2007 – Kammerorchester der Europa Philharmonie – dir. Reinhard Seehafer / Takahiro Nagasaki – mise en scène Myriam Hoyer – avec Julla Schmidt (Dafne), Johannes Weiß (Apollo), David Erler (Ovidius), Steffi Lehmann (Venus), Ulrike Staude (1. Hirt), Jana Frey (2. Hirt), Markus Ullmann (3. Hirt), Jörg Hempel (4. Hirt) – reconstruction de Reinhard Seehafer

extraits vidéo : acte I / acte II / acte III