Il Prigionier Superbo

COMPOSITEUR Giovanni Battista PERGOLESI
LIBRETTISTE Francesco Silvani / Gennaro Antonio Federico
DATE DIRECTION ÉDITEUR NOMBRE LANGUE FICHE DÉTAILLÉE
1998 Marcello Panni Bongiovanni 2 italien

DVD

ENREGISTREMENT ÉDITION DIRECTION ÉDITEUR FICHE DÉTAILLÉE
2009 2012 Corrado Rovaris Arthaus Musik

 

Opéra seria en trois actes, sur un livret attribué à Gennaro Antonio Federico, inspiré d’un livret de Francesco Silvani, La fede tradita e vendicata, mis en musique par Francesco Gasparini et représenté à Venise en 1704.

Il fut créé le 5 septembre 1733, au Teatro di San Bartolomeo de Naples, avec une distribution réunissant : Lucia Grimani, contralto vénitienne (Metalce), Giovanni Battista Pinacci (*), bariténor (Sostrate), Anna Bagnolesi (*), contralto (Rosmene), Antonio Castoro, castrat soprano (Viridate), Rosa Mancini, soprano (Ericlea), Anna Maria Mazzoni, soprano (Micisda).

(*) Giovanni Battista Pinacci, originaire de Florence (vers 1695 – 1750). Anna Bagnolesi était son épouse. Au sommet de sa carrière, il chanta à Londres dans Ezio et Sosarme.

Il comportait La Serva padrona comme intermèdes.

 

Argument

Clearco a été chassé de son royaume de Norvège par l’usurpateur Sostrate, et sa fille Ericlea, ont trouvé refuge auprès de Metalce, roi des Goths. Metalce, auquel se sont alliés le prince royal de Danemark Viridate, ainsi que de nombreux autres princes, attaquent et font prisonnier Sostrate. Celui-ci a une fille, Rosmene, qui repousse les avances de Viridate, prince du Danemark. Metalce s’éprend lui aussi de Rosmene, suscitant la jalousie d’Ericlea, héritière légitime du trône de Norvège. Après de nombreuses péripéties, Sostrate réussit à s’échapper aux griffes de son geôlier et Rosmene épouse finalement Viridate.

 

Représentations :

Jesi – Teatro Comunale Pergolesi – 17, 19 décembre 2010 – Accademia Barocca de I Virtuosi Italiani – dir. Corrado Rovaris – mise en scène et décors Henning Brockhaus – costumes Giancarlo Colis – lumières Fabrizio Gobbi – avec Antonio Lozano (Sostrate), Maria Rodriguez Cusi (Rosmene), Marina de Liso (Metalce), Marina Comparato (Viridate), Giacinta Nicotra (Micisda)

 

Jesi – Teatro Pergolesi – 11, 13 septembre 2009 – Accademia Barocca I Filarmonici – dir. Corrado Rovaris – mise en scène Henning Brockhaus – costumes Giancarlo Colis – avec Marina Comparato (Viridate), Marina de Liso (Metalce), Annamaria Dell’Oste (Ericlea), Marina Rodriguez-Cusí (Rosmene), Giacinta Nicotra (Micisda), Bruno Lazzaretti (Sostrate) – nouvelle production – nouvelle révision critique de Claudio Toscani

 

Jesi – Teatro Communale – 27, 28 septembre 1997 – Orchestra Filarmonica Marchigiana – dir. Marcello Panni – mise en scène Ugo Gregoretti – avec Ezio di Cesare (Sostrate), Angelo Manzotti (Viridate), Lucia Rizzi (Rosmene), Adriana Cicogna (Metalce), Gabriella Morigi (Ericlea), Alessandra Rossi (Micisda).

Il Prigionier - Angelo Manzotti

“Exclusivement basé sur l’alternance de récitatifs, airs et duos, tous avec da capo, Il prigioner superbo s’avère d’un statisme défiant l’imagination, par delà les beautés d’une musique parfois sublime”…”Ezio Di Cresare est un Sostrate musical, mais sa vocalita n’a rien à partager avec l’univers de Pergolesi. Lucia Rizzi, Gabriella Morigi et surtout Alessandra Rossi connaissent de sérieuses difficultés techniques qui compromettent la virtuosité et la tenue du souffle. Adriana Cicogna a une voix de plus en plus gutturale et forcée. Le vrai point noir de la représnentation reste le sopraniste Angelo Manzotti…dont la voix paraît tantôt détimbrée, tantôt forcée ou privée de volume.” (Opéra International – décembre 1997)