Pirithoüs

COMPOSITEUR Jean-Joseph MOURET
LIBRETTISTE Jean-Louis-Ignace de la Serre

 

Tragédie lyrique en cinq actes, avec un prologue, sur un livret de La Serre, d’après le XIIe livre des Métamorphoses d’Ovide, représentée à l’Académie royale de musique, le 26 janvier 1723.

 
Distribution : Mlle Hermance (ou Eremans) (l’Europe), Mlle Catin (l’Amour), Mlle Lizarde (l’Hymen), Mlle Minier (une Européenne), Dun (Bellone) dans le Prologue ; Murayre (Pirithous), Thévenard (Eurite), Dubourg (Thésée), Mlle Tulou (Hippodamie), Dun (Acmène), Mlle Antier (Hermilis), Lemire (le Grand-Prêtre), Tribou (la Discorde).

 
Le Prologue est entre l’Europe & Bellone, qui réveille l’ardeur martiale des peuples prêts à reprendre les armes : l’Europe adresse ses plaintes à Jupiter, qui lui envoie l’Amour & l’Hymen pour lui annoncer que le beau nœud dont il veut unir les peuples de la Seine & du Tage, éternisera cette paix qui fait l’objet de ses désirs (de Léris).

 
Selon le Mercure de France de février 1723, l’ouvrage rencontra un grand succès dont le public atttribue la meilleure part au musicien. … le plaisir est bien vif dans les fêtes dont cet opéra est orné ; elles sont toutes des plus brillantes, et la satisfaction qui en résulte ne laisse point de place à l’ennui.
L’ouvrage fut repris les 6 et 15 avril 1723 pour l’ouverture, avec Mlle Le Maure dans le rôle d’Hippodamie, puis le 1er octobre, avec la même distribution.
Le livret fut édité par Veuve Pierre Ribou en 1723.
Reprise le 11 Mars 1734, avec des changements considérables, et de brillants décors de Servandoni, avec Tribou (haute-contre), Chassé (basse-taille), Jélyotte (ténor).

Le 19 février 1723 fut donnée à la Foire Saint-Germain, par le Théâtre Italien, une comédie initulée Le Serdeau des Théâtres, dans laquelle Apollon se moque de trois pièces, dont Pirithoüs, en raison du grand nombre de dêtes et de ballets.
Une nouvelle parodie parut en 1734 au Théâtre de la Foire, sous le titre La Noce interrompue, pantomime d’un auteur anonyme.

Personnages : Pirithoüs, roi de Thessalie ; Eurite, roi des Centaures ; Thésée ; Hippodamie, amante de Pirithoüs ; Hermilis, soeur d’Eurite, fameuse enchanteresse ; Acmène, confident de Pirithoüs ; le Grand-Prêtre de Mars ; troupes de Lapithes, sujets de Pirithoüs ; troupes de Centaures, sujets d’Eurite ; troupe d’Athéniens, suite de Thésée ; troupe de Magiciens ; la Discorde.

 
Synopsis

Prologue
Un lieu préparé pour une fête. L’Europe est sur un trône, entourée des principaux Peuples européens
L’Europe se réjouit de la venue de la paix : l’Europe triomphe partout sur terre et sur mer, et notamment de l’Asie. On entend un bruit de guerre et Bellonne traverse les airs. Bellonne réveille les ardeurs guerrières. L’Europe en appelle à Jupiter. Une lumière se répand dans les airs. L’Amour et l’Hymen descendent dans le même char. L’Amour annonce à l’Europe que Jupiter exauce ses voeux. Bellonne s’enfuit. L’Hymen annonce qu’une double chaîne va unir les peuples du Tage et de la Seine.
La scène est en Thessalie, aux environs de l’Arisse, ville capitale des états de Pirithoüs
Acte I
Les avenues, avec un palais dans le fond. Au jour naissant.
(1) Mars est en colère car Pirithoüs a oublié d’encenser ses autels. Ce dernier craint que le courroux de Mars tombe sur Hippodamie. (2) Acmène apprend à Pirithoüs qu’effectivement, Hippodamie est emprisonnée. La magicienne Hermilis, jalouse de n’avoir pu séduire Pirithoüs, s’est vengée. De plus, son frère Eurite aime aussi Hippodamie. Pirithoüs veut aller tuer son rival avant que soit célébré son hymen, mais Acmène le presse d’attendre Thésée. Pirithoüs lui raconte qu’il a vu en songe la colère de Mars se porter sur Hippodamie. A l’arrivée d’Eurite, tous deux se retirent. (3) Eurite se félicite d’avoir soumis la Thessalie et d’épouser bientôt Hippodamie. Hermilis savoure sa vengeance. (4) Eurite accueille Hippodamie et la fait acclamer par les Centaures. Danses des Centaures, pendant qu’Hippodamie tente de résister. Eurite l’emmène vers l’autel. (5) Pirithoüs se montre et interpelle Eurite. Hippodamie lui renouvelle son amour, provoquant la colère d’Eurite. Il commande aux Centaures d’enfermer les amants. Pirithoüs veut protéger Hippodamie. Les Centaures l’entourent et vont le tuer lorsque Hermilis le fait envoler dans un nuage. (6) Eurite reproche à Hermilis d’avoir sauvé Pirithoüs. Mais celle-ci est partagée entre l’amour et la haine et a toujours l’espoir d’être aimée de ce dernier.
Acte II
Les jardins enchantés d’Hermilis
(1) Hermilis vient proposer son aide à Pirithoüs, à conditioin qu’elle puisse garder espoir. Mais Pirithoüs ne peut trahir son amour. Hermilis le menace de se venger sur Hippodamie, s’il ne la convaint pas de céder à Eurite. (2) Pirithoüs se lamente. (3) Il va voir Hippodamie qui est enchaînée. Chacun voudrait se sacrifier pour l’autre, et proclame sa fidélité. Le ciel s’obscurcit, une vapeur les dérobe l’un à l’autre. Ils comprennent qu’ils sont victimes d’Hermilis, et tombent enchantés et assoupis sur deux lits de gazon. (4) La lumière revient. Hermilis et Eurite sont près des deux amants. Eurite envie leur amour. Hermilis invoque les Esprits. (5) Hermilis leur demande d’inspirer aux deux amants le désir de briser leurs liens. Ballet des Songes. Hermilis chasse les Songes et touche de sa baguette Hippodamie et Pirithoüs qui se réveillent. Hermilis demande à nouveau à Pirithoüs de renoncer à leur amour. Eurite fait de même avec Hippodamie. Les amants refusent, provoquant la colère d’Hermilis. On entend le choeur qui accueille Thésée. Hermilis choisit de se cacher aux Enfers, laissant Eurite. (6) Thésée apostrophe Eurite, et promet de venger Pirithoüs. Ce dernier remercie Thésée, mais fait part de sa crainte de la colère des dieux. Thésée le rassure : Minerve elle-même le protège, mais ils doivent apaiser le dieu de la Thrace, Mars, en lui rendant grâces.
Acte III
Le Temple de Mars, dont le sanctuaire est fermé
(1) Eurite implore Mars contre Thésée. (2) Pirithoüs confie son espoir de bonheur à Hippodamie, sans la convaincre totalement. (3) Thésée arrive et invoque Mars, en lui offrant des étendards et des armes. Ballet. Le sanctuaire s’ouvre, et le Grand-Prêtre paraît. Il joint ses invocations, mais on entend un bruit affreux dans le temple. Eurite paraît, accompagné des Centaures armés. Le Grand-Prêtre annonce que l’Oracle va parler. L’Oracle demande qu’on prépare un festin pour les deux peuples sur les pentes du mont Othris. Le destin y sera scellé concernant l’hymen, et ramènera la paix. (4) Eurite resté seul, s’interroge. (5) Hermilis le moque et lui promet que le festin sera fatal à son rival.
Acte IV
Un antre magique
(1) Hermilis est toujours en proie au doute, mais son désir de vengeance finit par l’emporter. (2) Hermilis propose à Eurite de déchaîner les Furies sur Hippodamie. Elle invoque les Magiciens. (3) Ceux-ci répondent à son appel. Hermilis a décidé la mort de Pirithoüs, et invoque les Furies pour qu’elles viennent perturber le festin prévu. Un bruit souterrain se fait entendre. La Discorde apparaît, suivie des trois Furies, ete assure Hermilis de son aide contre les Lapithes. Hermilis et Eurite sont certains de leur victoire.
Acte V
Une belle campagne, avec des hameaux et le mont Othris au loin
(1) Hippodamie est pleine d’espoir. (2) Ballet des bergers. (3) Hermilis se réjouit que sa vengeance soit proche. Tout à coup, on entend le choeur de guerriers qui s’acharnent sur quelqu’un. Hermilis pense qu’il s’agit de Pirithoüs et s’effraye. (4) La Discorde apparaît dans un nuage enflammé. Hermilis la supplie de cesser ses ravages. Hippodamie est enlevée par une troupe de Centaures. Hereemilis lui apprend que Pirithoüs n’est plus, à cause d’elle. La Discorde, excédée, part finir son ouvrage. (5) Mais c’est Pirithoüs qui apparaît, annonçant s’être vengé du tyran, et cherche Hippodamie. Hermilis lui annonce qu’elle a été enlevée, et qu’il ne la verra plus. (6) Thésée apparaît à son tour, et remet Hippodamie entre les mains de Pirithoüs. Hermilis se frappe et meurt. Thésée annonce que le dieu Mars n’est plus irrité. Le chœur se réjouit.

 

Livret disponible sur livretsbaroques.fr