Orontée

Décor pour Orontée

COMPOSITEUR Paolo LORENZANI
LIBRETTISTE Michel Le Clerc

 

Tragédie en musique, en un prologue et cinq actes, ornée d’entrées de ballet, de machines, et de changements de théâtre, représentée dans le château de Chantilly, le 23 août 1688, devant Monseigneur le Dauphin, par l’Académie royale de musique.

La distribution réunissait : Moreau (Pan) dans le prologue, Mlle Le Rochois (Orontée, Reine d’Egypte), Mlle Moreau (Amasie, Princesse), Jonquet (Lysandre, Prince), Beaumavielle (Créonte, Chef du conseil d’Orontée), Mattau (Alidor, crû fils d’Hipparque et Aristée, fils d’Agénor, Roi de Phénicie, et de Laodice), Mlle Coignard L. (Aristée, crue mère d’Alidor, femme d’Hipparque), Mlle Desmatins (Ismène, Magicienne), Mlle Barbereau (Mélisse, confidente d’Orontée), Mlle Fréville (Jacinte, fille esclave, en habit d’homme), Morel (Gelon, Homme de cour), Philbert (Arcas, camarade de Gelon), Dun (L’Ombre de Ptolémée, roi d’Egypte).

Ballets :

Prologue : Faunes (Pistot, Labbé, Desnoyers, Diot, Thibaut, Gaudon), Six petits Faunes (Magny, Balon, Renaud, Blondy, Roussel, Morel), Dryades (Mlle Subligny, Mlles de Seve, Durieux, Beauchamps, Lestang, Le Sueur, Pesan L.), Faune et Hamadryade (Pécourt, Mlle La Fontaine) ; acte I : Egyptiens, Egyptiennes (Pecourt, Deshayes, Prevost, Desnoyer C., Piquet, Poitier, Pistot, Mlle Pesan, Mlles La Fontaine, Pesan C., De Seve, Bréard, Subligny, Carré) ; acte II : Hommes et Femmes (Pecourt, Thibaut, Pistot, Poitier, Labbé, Mlle La Fontaine, Mlles Subligny, Carré, Breard, De Seve), Amours (Magny, Balon, Renaud, Blondy, Lestang, Mlle Pesan) ; acte IV : Compagnons de Gelon (Diot, Pistot, Desnoyer, Prevost, Colin, Deshayes, Labbé, Gaudon) ; acte V : Egyptiens et Egyptiennes (Lestang, Poitier, Pistot, Prevost, Desnoyer C., Mlles Durieux, Pestan, Lestang, Beauchamps)

Livret de Michel le Clerc (1622 – 08 décembre 1691), avocat au Parlement, auteur de tragédies et de pièces de circonstances, membre de l’Académie française, en 1662, traducteur du Tasse.

La musique est perdue, sauf une partie de dessus de violons des airs de ballet. Le livret a été conservé.

Certains y voient la participation de Jean-Louis Lully. Il s’agit sans doute d’une confusion avec le Divertissement préparé par ce dernier dans la forêt de Chantilly pour accueillir le Dauphin, la veille de la représentation d’Orontée.

Dans les Anecdotes dramatiques, l’oeuvre est attribuée uniquement à Lorenzani, orthographié Lorancini.