El imposible mayor, en amor le vence amor (Zarzuela)

COMPOSITEUR Sebastian DURON
LIBRETTISTE Bances Candamo

Zarzuela sur un livret en deux actes du poète et dramaturge avilésien Francisco Antonio Bances y López-Candamo (1662 – 1704), reconstituée par Antonio Martin Moreno. Composée vers 1700.

 

Édition critique – Antonio Martín Moreno – Madrid – 2005
Représentations :

Grein – Autriche – Schloss Greinburg – 3, 4, 9, 10, 11 août 2013 – dir. Rogério Gonçalves – mise en scène Manuela Kloibmüller – décors, costumes Isabella Reder – avec Maria Weiss (Júpiter), Eva Juárez (Amor), Alice Borciani (Juno), Lidia Vinyes Curtis (Dánae), Markus Schmid (Lisidante)


Aviles – Teatro Palacio Valdès – 14 et 16 novembre 1992 – dir. Lukas Foss – mise en scène Emilio Sagi et Lola Casariego – avec Lola Casariego, Gloria Fabuel (Amour), Maria José Montiel (Junon), Maribel Monar, Santiago Dantana 

El imposible mayor, en amor le vence amor

« Lukas Foss se montre résolument étranger à l’univers baroque…Refusant toute démarche historicisante, Emilio Sagi, spécialiste de la zarzuela fin de siècle, transforme l’intrigue, construite sur la jalousie de Junon envers les amours de Jupiter et de Danaé, en un divertissement à l’Offenbach…Il ne recule pas devant le kitsch le plus débridé ou les clins d’oeil complices avec de nombreuses références explicites à la comédie musicale…Le rôle principal revient à Lola Casariego, mezzo-soprano au timbre sombre et séducteur, particulièrement à l’aise dans les passages mélancoliques. »