La Rosinda ou Le Magie amorose

La Rosinda - livret - 1651

COMPOSITEUR Francesco CAVALLI
LIBRETTISTE Giovanni Faustini

 

Drama per musica sur un livret, en un prologue et trois actes, de Giovanni Faustini, édité à Venise par Pietro Pinelli. Représenté au teatro Sant’Apollinare de Venise, en 1651.

L’acte I comporte un Ballet de six Esprits, à la scène 9, et l’acte II un Ballet de six Nains, portant chacun une coupe remplie de mets variés.

Le livret fut imprimé par Gio Pietro Pinelli. Il comprend un avis aux Spettatore, une Delucidatione della favola (traduction en français sur livretsbaroques.fr)

La Rosinda, avec un livret remanié et augmenté par Giulio Cesare Sorrentino, fut repris au Palazzo reale de Naples en 1653, sous le nom de Le Magie amorose.    

La Rosinda fait partie de la collection Contarini, conservée à la Biblioteca Marciana de Venise. Une édition critique en a été réalisée par Thomas Leininger en vue d’une représentation au Festival de Potsdam et au Festival baroque de Bayreuth en 2008.

 

Personnages : Le Furie (les Furies) (Prologue) ; Nerea (Nérée), reine de Corcira, amante de Clitofonte ; Choro Primo di Maghe, Choro Secondo di Maghe, Choro Terzo di Maghe (choeurs des Mages) ; Rosinda, princesse de Corinthe, aimée de Thisandro, amoureuse de Clitofonte ; Clitofonte (Clitophon), prince de Crète, fou amoureux de Rosinda ; Rudione (Rudion), écuyer de Rosinda ; Thisandro (Thysandre), prince d’Argos, amant traître de Rosinda ; Plutone (Pluton), Proserpina (Proserpine), Choro di Spiritelli (choeur des petits esprits), Un Gigante (un Géant) (rôle muet) ; Vafrillo (Vafrillus), page de Nerea ; Cillena (Cyllène), dame d’honneur et confidente de Nerea ; Aurilla, fille de Nerea ; Meandro (Méandre), mage, précepteur de Nerea ; Choeur des Esprits sous la forme de soldats de Nerea ; Choeur des nains, Choeur des monstres de Meandro.

Excepté la première scène qui se passe sur un rocher voisin de Corcira, la favola se passe sur une des Strofadi, deux petites îles de la mer Ionienne.

 

Synopsis détaillé

Prologue

Devant le rideau de scène

Les Furies tirent le rideau en s’envolant.

Acte I

Une forêt sur un îlot désert, proche de Corcyre

Sc. 1 – Nérée, reine de Corcyre, explique ses malheurs aux choeurs des Mages. Rosinda, princesse de Corinthe, protégée par Méandre, prince d’Argos, dont elle est aimée, lui a ravi Clitophon grâce à une épée enchantée. Tous deux se sont enfuis sur un navire. Nérée demande consiel aux mages. L’un lui conseille d’oublier Clitophon, le second de prendre les armes, le troisième d’avoir recours à Hécate. Nérée décide d’aller aux Enfers.

Le rivage d’une des Strophades

Sc. 2 – Rosinda et Clitophon accostent le rivage. Rudion, écuyer de Rosinda, manque tomber à l’eau. Rosinda et Clitophon se livrent à des jeux amoureux. Ils remarquent un arbre portant les armes de Thysandre, et une inscription accusant Rosinda de sa mort par trahison.

Sc. 3 – Rudion est affamé, et songe à faire son testament avant de mourir de faim.

Sc. 4 – Thysandre survient, qui reconnaît et interroge Rudion. Celui-ci croit avoir affaire à un esprit, mais indique que Rosinda et Clitophon viennent de partir. Thysandre décide de partir à la rechereche de son rival.

Sc. 5 – Rudion songe à quitter le service de Rosinda pour une place où il aurait à manger et à boire.

Le palais de Pluton

Sc. 6 – Pluton avoue à Proserpine qu’il a été touché d’amour pour elle. Proserpine lui propose ses lèvres à baiser.

Sc. 7 – Nérée arrive, qui demande qu’on apaise ses tourments. A la demande de Proserpine, elle explique qu’un guerrier qu’elle aime a été séduit par une rivale. Qu’elle l’a retenu sur une île dont il s’est échappé, ses enchantements ayant été rendus inopérants. Pluton et Porserpine l’assurent de leur appui et du retour de ses pouvoirs.

Sc. 8 – Nérée, satisfaite, remonte des Enfers.

Sc. 9 – six petits Esprits forment un ballet.

Acte II

Un bois

Sc. 1 – Rosinda et Clitophon sont attaqués par un monstre. Clitophon feint de le voir se cacher dans la bouche de Rosinda. Le jeu se termine par des baisers.

Sc. 2 – Rudion, prisonnier d’un géant, appelle au secours.

Sc. 3 – Clitophon est prêt à l’attaquer, mais Rosinda en fait son affaire.

Sc. 4 – Clitophon reste seul, et s’adresse à Amour.

Sc. 5 – Thysandre provoque Clitophon, et dévoile son identité. Ils se préparent au combat.

Sc. 6 – ils sont interrompus par Vafrillus, page de Nérée, qui leur apprend que Rosinda est en difficulté face au Géant. Tous deux décident de courir à son aide.

Un palais enchanté

Sc. 7 – Nérée a fait édifier un palais enchanté vers lequel se dirigent Rosinda. Elle se réjouit avec sa confidente Cyllène qu’elle et les deux chevaliers tombent bientôt en son pouvoir.

Sc. 8 – Rosinda, à la poursuite du géant qui emmenait prisonnier son écuyer Rudion, a à peine touché l’enceinte du palais enchanté qu’elle tombe évanouie. Cyllène, prise de pitié, intercède auprès de Nérée en faveur de Rosinda. Nérée condamne cette dernière à courir à la recherche du Géant, et à prendre Thysandre pour Clitophon. Rosinda se réveille et part à la recherche de celui qui lui a enlevé son épée.

Sc. 9 – Nérée est impatiente de voir arriver Clitophon.

Sc. 10 – Vafrillus amène Clitophon et Thysandre prisonniers. Clitophon reconnaît Nérée et son ancienne prison. Nérée lui annonce qu’elle lui pardonne, mais Clitophon la repousse.

Sc. 11 – Nérée et Thysandre mettent leur douleur en commun.

Sc. 12 – Cyllène, seule, se refuse à vivre chaste, sans céder à l’amour.

Sc. 13 – Aurilla, fille de Nérée, est à la recherche de Vafrillus. Le trouvant, elle se dissimule pour l’écouter.

Sc. 14 – Vafrillus expose sa conception des rapports avec les femmes : la fermeté, voir la brutalité. Apercevant Aurilla, il décide d’exciter sa jalousie en clamant qu’il veut aimer et jouir en liberté. Aurilla n’est pas dupe, et prononce des paroles destinées à rendre Vafrillus jaloux à son tour. Vafrillus comprend qu’il a été joué et reconnaît la subtilité féminine.

Sc. 15 – Survient Rudion, auquel Vafrillus fait porter un bon repas.

Sc. 16 – apparaissent six nains qui s’approchent de Rudion avec six coupes pleines de divers mets. Rudion se réjouit, mais sortent des coupes d’épouvantables serpents qui, vomissant du feu, contraignent à la fuite le pauvre affamé. Vafrillus le suit. Les nains forment un ballet.

Acte III

Sc. 1 – Rosinda, seule, est toujours à la recherche du Géant.

Sc. 2 – Rosinda rencontre Thysandre qu’elle prend pour Clitophon. Thysandre décide de jouer de jeu.

Sc. 3 – Clitophon les surprend, que Rosinda prend pour le Géant. Clitophon ne peut lui faire entendre raison. Thysandre entraîne Rosinda.

Sc. 4 – Clitophon, resté seul, se lamente et maudit la reine Nérée.

Sc. 5 – Nérée tente à nouveau de séduire Clitophon qui la repousse.

Sc. 6 – Nérée laisse partir Clitophon, et s’en prend à Amour.

Ac. 7 – arrive Méandre qui propose à Nérée une liqueur qui fait renaître les passions éteintes.

<pSc. 8 – Cyllène se réjouit de bientôt quitter l’île pour retyrouver la ville et ses plaisirs.

Cour du palais enchanté

Sc. 9 – Rudion est rassasié, mais éprouve de nouveaux besoins plus difficiles à satisfaire.

Sc. 10 – Aurilla survient, et le provoque.

Sc. 11 – Vafrillus suit Aurilla. Ils décident de se moquer de Rudion. Aurilla les fait chanter tous les trois. Rudion coprend qu’il a été berné.

Sc. 12 – Clitophon a ouvert les yeux de Rosinda.

Sc. 13 – Méandre propose à Rosinda et Clitophon une eau qui les rendra invisibles pour qu’ils puissent s’enfuir. Ils boivent, et mais le breuvage réveille en fait les ardeurs éteintes.

Sc. 14 – Rosinda invoque Thysandre qu’elle croit mort, alors Clitophon appelle Nérée.

Sc. 15 – Nérée accueille Clitophon repenti.

Sc. 16 – Rosinda retrouve Thysandre qui lui pardonne.

 

 Livret original

http://daten.digitale-sammlungen.de/~db/0004/bsb00048060/images/index.html (Rome – Istituto Storico Germanico)

Livret (en français) disponible sur livretsbaroques.fr Livret en italien :

http://amsdottorato.cib.unibo.it/226/1/I_drammi_musicali_di_Giovanni_Faustini_per_Francesco_Cavalli.pdf (page 363)

http://www.librettidopera.it/rosinda/rosinda.html

 

Représentations :

 

Venise – Teatro Malibran – 10, 12, 14, 16 octobre 2008 – Europa Galante – dir. Fabio Biondi – production : Facoltà di design e Arti dell Università IUAV di Venezia

 

Potsdam – Schlosstheater – Neues Palais von Sanssouci – 10 juin 2008 – Bayreuth – Markgräfliches Opernhaus – Bayreuther barock – 19, 20 septembre 2008 – La Sfera Armoniosa, Ensemble für Alte Musik – dir. Mike Fentross – mise en scène Alexander Schulin – décors Bettina Meyer – dramaturgie Micaela von Marcard – avec Emanuela Galli (Nerea), Francesca Lombardi Mazzulli (Rosinda), Makoto Sakurada (Clitofonte), Nicola Ebau (Thisandro), Fulvio Bettini (Rudione), Roberto Romagnino (Vafrillo), Milena Storti (Cillena), ? (Aurilla, Proserpina), Mirko Palazzi (Meandro, Plutone)

 

 

enregistrement audio – 2 CD – Premiereopera

 

Oxford – 1973 – Londres – 1975 – Oxford University Opera – traduit en anglais par Anne Ridler – dir. Jane Glover (?)